puce Innovations


ANALYSEUR

L’IMS 1300-HR3, une microsonde ionique nouvelle génération

IMS 1300-HR<sup>3</sup>

Successeur de l’IMS 1280-HR, la microsonde ionique IMS 1300-HR3 de CAMECA inaugure une nouvelle génération de spectromètres de masse a ionisation secondaire pour des mesures isotopiques in situ «puissance 3» : à haute reproductibilité, à haute résolution spatiale et à haute résolution de masse. Sa haute reproductibilité des mesures et la haute résolution spatiale s’expliquent par un nouveau type de source primaire d’ions d’oxygène. La haute résolution de masse est héritée du design magnétique large rayon de CAMECA.

Une chambre de stockage motorisée avec un système automatisé d’introduction des échantillons facilite l’utilisation et la productivité de l’instrument. Un microscope UV, associé à un logiciel dédié, facilite quant à lui la navigation sur l’échantillon et assure un meilleur positionnement du faisceau sur les zones d’analyse. Enfin, un système d’électrométrie a faible bruit (résistance de 1012 Ω) garantit une bonne précision des mesures pour de faibles taux de comptage.



ANALYSEUR

DXR2xi, un microscope d’imagerie Raman

DXR™2xi

Le nouveau microscope d’imagerie Raman DXR™2xi de Thermo Scientific™ permet une exploration simple et rapide de la surface d’un échantillon via un système d’imagerie chimique haute performance. Des fonctions polyvalentes de comparaison et de contraste chimiques permettent d’identifier et de classer les caractéristiques présentant un intérêt. L’analyse des données et l’interprétation spectrale repose sur le logiciel Thermo Scientific™ OMNIC™xi.

Certifié comme un laser de classe 1 en termes de sécurité, le DXR™2xi permet une visualisation rapide des données grâce à des paramètres d’imagerie optimisés en temps réel sur l’écran. Un système automatique d’alignement du laser, d’étalonnage de l’appareil et de compensation automatique du bruit de fond garantissent la précision des mesures. Et un système d’autofocus et d’analyse morphologique permet le suivi de l’appareil lors de l’analyse de surfaces irrégulières.



ANALYSEUR

AIM-9000, un microscope infrarouge ultra sensible

AIM-9000

Dotée d’une caméra à large champ avec zoom digital automatisé, le nouveau microscope infrarouge AIM-9000 de Shimadzu permet l’analyse d’échantillons de l’échelle du visible (10 x 13 mm) à celle de la taille d’un contaminant (300 x 400  µm). La reconnaissance d’un contaminant fixe de manière automatique l’ouverture de l’AIM-9000 sur les «spots» de mesure. Ce qui permet une adaptation instrumentale optimale pour l’observation, la mesure et l’identification des microéchantillons.

L’appareil est équipé du logiciel AIMsolution, composé d’un programme de visualisation et de mesures simultanées et d’un programme d’analyse basé sur les librairies LabSolutions IR incluant 12 000 spectres dont Thermal-damaged plastic, Sadtler, STJ et Tap water contaminants. Il est aussi équipé du logiciel de cartographie AIM-Map, qui permet un balayage ultra-rapide avec visualisation de l’imagerie.



ANALYSEUR

EviSight™ Compact, la détection automatisée de micro-organismes

EviSight™ Compact

Conçu pour répondre aux besoins des laboratoires pharmaceutiques, EviSight™ Compact est la nouvelle solution automatisée pour la détection des micro-organismes de bioMérieux. Fruit des synergies générées par l’acquisition de la société Advencis, ce système d’incubation intelligent connecté à un ordinateur permet la lecture des milieux de culture en temps réel.
Un système d’imagerie numérique a fort grossissement capture des images couleur à haute résolution toutes les 30 min., automatisant la détection et l’énumération des colonies de bactéries, levures et moisissures. Des algorithmes spécifiques embarqués analysent ces images et détectent les colonies à un stade précoce de développement (30 µm de diamètre). Le paramétrage informatique permet d’initier des alertes en temps réel (en cas de résultats hors spécifications par ex.) et aussi de suggérer des actions.

Une unité EviSight™ Compact contient de 6 à 12 boîtes de pétri avec filtres prêts à l’emploi ; jusqu’a 4 peuvent être connectées à un seul ordinateur.



ANALYSEUR

Sondes FISH Cytocell Aquarius®, la gamme s’étend

Sondes FISH Cytocell Aquarius®

25 ans après ses premières sondes d’hématologie pour hybridation fluorescente in situ (FISH), la société Oxford Gene Technology (OGT) étend sa gamme avec 14 autres : CBFB Proximal Probe Red, CBFB Distal Probe Green, MECOM Probe Red, RUNX1 Probe Green, NUP98 Proximal Probe Red, NUP98 Distal Probe Green, TET2 Probe Red, USP46 (4q12)  Probe Green, CSF1R/RPS14 (5q32-q33) Probe Red, EGR1/CDC25C (5q31)  Probe Green, TERT (5p15.33)  Probe Aqua, CUX1 (7q22)  Probe Green, EZH2 (7q36)  Probe Red et Chromosome 7 Alpha Satellite Probe Aqua.

Ces sondes cytogénétiques sont optimisées pour une utilisation sur divers types d’échantillons et vendues comme pré-mélangées, avec des formulations faciles à utiliser pour minimiser les erreurs expérimentales. Toutes sont produites selon le procédé Cytocell BAC-2-FISH™, combinant des signaux de haute intensité avec de faibles niveaux de fluorescence de fond.



ANALYSEUR

Ci7860, un spectrophotomètre de paillasse ultrasophistiqué

Ci7860

Dernier né de la série Ci7x00 de spectrophotomètres de paillasse à sphère de la société X-Rite, le Ci7860 de sa filiale Pantone a été conçu pour minimiser la contribution des écarts inter-instrument à la variation des couleurs lors d’un même flux de travail de la couleur. L’accord inter-instrument moyen du Ci7860 est de 0,006°ΔE*, soit une amélioration jusqu’à 25 % par rapport à d’autres spectrophotomètres a sphère. Ce qui permet de créer des standards de couleur master ultraprécis communicables en version numérique et ce qui garantit une plus grande homogénéité des couleurs des matériaux analysés (plastiques, revêtements,…).
Particulièrement adapté aux process de conception et de production, il dispose de quatre tailles d’ouverture pour mesurer la transmission totale des échantillons translucides et transparents. En option, une ouverture de 3,5 mm permet de mesurer la réflexion des matériaux opaques. Un capteur UV assure quant à lui un contrôle des azurants optiques. Enfin, une caméra embarquée capture des images des échantillons avec détail des paramètres et des conditions de mesures (température, humidité). Une piste de vérification permet l’enregistrement et le référencement des mesures.

Le Ci7860 a été présenté en avant-première au salon K 2016 qui se tenait en octobre à Düsseldorf.



MATÉRIEL DE LABORATOIRE

KANOMAX Climomaster série 6501, un anémomètre à haute précision

KANOMAX Climomaster série 6501

Dernière-née de la gamme KANOMAX Climomaster de CMI, la série 6501 est dotée d’un capteur de pression de l’air recouvert de platine, ce qui lui confère stabilité, durabilité et large capacité de mesure quel que soit le flux d’air.
Equipé d’une des sondes de mesure de la gamme Climomaster™, cet anémomètre a une capacité de mesure de la vitesse de l’air de 0,01 à 50 m/s, avec une précision de 2 % et selon une résolution de 0,01 ou 0,1 m/s. Il mesure la température de – 20 à 70°C avec une précision de 0,5°C et selon une résolution de 0,1°C. Il mesure aussi l’humidité relative, dans la plage de 2 à 98 %, avec une précision de 2 % et selon une résolution de 0,1 %. Enfin, il mesure la pression de l’air dans la gamme de – 5 à 5 kPa (avec une précision de 3 % et un pas de 0,01 %), avec compensation automatique de la pression atmosphérique.

Malléable (88 x 188 x 41 mm, 400 g) et dotée d’une capacité d’enregistrement des données, la série 6501 est adaptée aux mesures de terrain comme aux contrôles de qualité de l’air intérieur (salles blanches, etc.).



ÉQUIPEMENT DE LABORATOIRE

SCHATZ®-INSPECTpro, un système portatif de mesure de couple et d’angle de rotation

SCHATZ®-INSPECTpro

Dernière technologie de la société Kistler, le système de contrôle de mesure de couple et d’angle de rotation portatif SCHATZ®-INSPECTpro sert aux essais par échantillonnage des vissages sur ligne d’assemblage, à l’étalonnage des clés dynamométriques, à l’analyse des couple et tension dans les vis ou encore à la capabilité du process de vissage. L’appareil est modulable par branchement sur le boîtier principal de capteurs de mesure de couple, d’angle de rotation et de la tension de la vis. L’échange de données est alors assuré via un port USB.
Ergonomique et autonome en énergie (batteries lithium avec dispositif de chargement externe), SCHATZ®-INSPECTpro délivre des mesures avec une précision inférieure a 0,5 %, selon une résolution à 5 chiffres. Ces résultats peuvent être visualisés sur l’écran tactile du boîtier principal, sous formes graphiques évaluées aux vues d’un module statistique intégré (avec calcul automatique de l’indicateur statistique de performance). Toutes ces données sont enregistrables.

Le SCHATZ®-INSPECTpro peut aussi être posé en fixe pour la maintenance des laboratoires.



INFORMATIQUE

AATRIC, un logiciel de prise de décision face aux rejets atmosphériques
«Brique complémentaire à l’analyse des rejets atmosphériques», le logiciel de la société Web’Air est un outil d’aide à la décision à partir de données d’entrée issues de mesures et d’analyses de flux d’air à traiter : débits, températures, produits à traiter, etc. En retour, le logiciel suggère le matériel de filtration à installer en conséquence, en termes de dimensionnement, de précautions de sécurité à prendre, de consommations énergétiques, de production de déchets secondaires, etc.
Le tout repose sur une base de données constituée autour de plus de 250 produits classés comme dangereux pour l’homme ou l’environnement, tels que l’éthanol, le chloroforme, le butane, le perchloroéthylène ou encore le dichlorodiphenyltrichloroethane. Chaque produit est caractérisé par une cinquantaine d’informations physico-chimiques, associée à des informations d’ordre réglementaire sanitaire et environnemental et de risque.

Ce logiciel est dédié aux sites à rejets atmosphériques préoccupants.

MATÉRIEL DE LABORATOIRE (PUBLI-COMMUNIQUÉ)
Lavez et purifier à l’acide chaud votre vaisselle pour ICP/MS en toute sécurité

Cleaning System de CAS

Le système de nettoyage « Cleaning System » de Savillex est le moyen le plus sûr et le plus efficace pour nettoyer les flacons en PFA et autres matériels de laboratoire. Moulé à partir de PFA de haute pureté, le système est conçu spécifiquement pour le trempage à température et constitue une alternative incassable, supérieure aux béchers en verre, traditionnellement utilisés pour le nettoyage du matériel de laboratoire en PFA ou autre. Le « Cleaning System », capable de résister à une chute d’un mètre, contribue à la sécurité des opérateurs. Il se pose sur tout type de plaque chauffante.

Hermétiquement fermé, le « Cleaning System » élimine la contamination aéroportée, mais surtout empêche les pertes d’acide par évaporation induisant ainsi une économie de réactif mais aussi une protection de l’environnement. Un bec verseur amovible permet la vidange en toute sécurité de l’acide de nettoyage. Le « Rack System » assure une manipulation plus aisée mais aussi permet la purification par lixivation des accessoires nécessaires à l’analyse de traces. Pour ceux qui souhaitent continuer, malgré tout, à utiliser des béchers en verre, le « Rack System » s’insère à l’intérieur des béchers de 4L.
puce

Actualités


RECHERCHE
Le paysage français de la recherche et de l’innovation se structure
Quatre ans après leur création dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir (avec une dotation de 840 M€), les IRT affichent un bilan très positif et renforcent leur présence.

Impulsés autour des domaines stratégiques de la politique industrielle nationale (NFI, Nouvelle France Industrielle), les huit Instituts de Recherche Technologiques (IRT) ont pour objectif de développer la recherche public-privé autour de défis et de moyens communs et d’outils partagés, afin de stimuler le transfert des connaissances. Mais aussi de stimuler la production de connaissances en contribuant au décloisonnement des spécialités et disciplines, d’atteindre l’excellence et de susciter l’innovation, de renforcer les écosystèmes territoriaux de la recherche déjà soutenus par les pôles de compétitivité et la compétitivité des filières industrielles, et aussi de contribuer à l’insertion professionnelle des étudiants. L’idée étant de créer un nouveau modèle de la recherche, multi-partenariale et reposant sur un investissement à part égale entre l’Etat et les partenaires privés impliqués ; avec diffusion rapide des résultats de recherche vers les acteurs économiques. (…)

Déjà pleinement intégrés aux stratégies régionales d’innovation (SRI), les IRT viennent de signer une convention de partenariat avec les instituts Carnot, pour «dynamiser une R&D public-privé qui soutienne la capacité des entreprises à répondre aux grands défis technologiques et sociétaux». (…)


SOCIÉTÉS13e
Symposium d’imagerie Raman confocale
Du 26 au 28 septembre derniers, 78 scientifiques se sont réunis à Ulm en Allemagne, pour le 13e Symposium d’imagerie Raman confocale, organisé par le fabricant allemand WITec. Ce fut l’occasion d’un constat : la microscopie confocale Raman persiste à jouer un rôle important en science des matériaux, dans la perspective de développement de nouveaux matériaux. A ce sujet, les thèmes des présentations et des posters allaient du ciment aux atomes minces en 2D. Nedjam Bendiab, enseignante-chercheuse en physique du solide à l’Institut Néel Université Grenoble Alpes-CNRS (UPR2940) y a présenté ses travaux sur la contrainte, la résonance mécanique, la charge et l’énergie de transition dans des nano-tubes de carbone à base de graphène.
Mais la microscopie Raman sert aussi à l’identification des molécules d’un échantillon par voie chimique, avec détail de leur distribution imagée en 3D. Cinq conférences et près de la moitié des posters présentés lors de ce symposium portaient sur cette application récente dans les domaines de la biologie et de la recherche médicale et pharmaceutique.


SOCIÉTÉS
Séparative, lauréate d’I-Lab 2016
Lauréate du 18ème concours national d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes I-Lab 2016 organisé par le Ministère en charge de l’enseignement supérieur et de la recherche avec le soutien de BPI France, la start-up Séparative a reçu cet été 300 000 € de subventions. Ce soutien vient à point nommé pour cette société créée en 2014 autour de la découverte Du potentiel des monolithes multicapillaires poreux pour la séparation des molécules par HPLC. (…)
Depuis sa première édition en 1999, le concours national d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes du ministère a récompensé 3 286 lauréats issus à 66 % de la recherche publique, mobilisé 407 M€ et contribué à la création de 1 810 sociétés dont 70 % maintiennent leur activité. Cette année, parmi les 56 projets lauréats, seuls 9 % concernaient le domaine de la chimie-environnement.


SCIENCES
Prédiction de menaces sur les écosystèmes méditerranéens
La 21e Conférence des Parties de la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP 21) qui se tenait en décembre 2015 à Paris, a abouti à un accord entre les gouvernements du monde entier. Cette orientation politique commune prise par souci de l’avenir de la planète et de l’humanité vise à «maintenir l’augmentation de la température moyenne mondiale à 2°C au-dessus du niveau préindustriel». «Que cette augmentation soit d’1,5°C ou de 2°C, ce n’est pas anodin pour les écosystèmes méditerranéens, explique Joël Guiot, paléoclimatologue du CNRS au Centre européen de recherche et d’enseignement des géosciences du climat – CEREGE –   (CNRS/AMU/IRD/Collège de France). Dans le premier cas, on reste dans la variabilité courante de l’Holocène, dans le second cas on en sort et au-delà de 3°C, c’est l’inconnu».
Si l’objectif visé par cet accord est atteint, la végétation méditerranéenne va évoluer vers des états plus secs dans une grande partie du bassin. 3°C de réchauffement global induirait une migration du désert vers le nord de l’Afrique et une réduction des forêts alpines. Au-delà de 4°C, la désertification atteindrait le sud de l’Europe. La viabilité des agrosystèmes méditerranéens existants est menacée, entre autres. C’est en tout cas ce que Joël Guiot et Wolfgang Cramer, écologue du CNRS à l’Institut méditerranéen de biodiversité et d’écologie marine et continentale – IMBE – (CNRS/AMU/IRD/Université d’Avignon), démontrent dans un récent article publié dans Science. (…)
puce Egalement dans Spectra Analyse n°312
      • TECHNIQUE INSTRUMENTALE
        Imagerie des momies humaines et animales
        Samuel MÉRIGEAUD
      • TECHNIQUE INSTRUMENTALE
        Approche médico-légale et anthropologique par imagerie 3D d’une momie d’enfant du Musée Ethnographique de Genève
        Christophe BOU, Aurélie PAILLIER, Christophe LAIR, Anne RAGGY, Arnaud ANSART, Carine DURAND, Marie-Audrey SAY LIANG FAT, Larbi BENALI
      • TECHNIQUE INSTRUMENTALE
        Datation par le carbone 14 et momies : les cheveux en disent long
        Pascale RICHARDIN
      • TECHNIQUE INSTRUMENTALE
        Datation directe de restes humains fossiles : au-delà du 14C, la méthode par Résonance Paramagnétique Électronique (RPE)
        Mathieu DUVAL
      • TECHNIQUE INSTRUMENTALE
        La spectrométrie de masse, une technique de choix pour l’analyse moléculaire de baumes de momies
        Armelle CHARRIÉ-DUHAUT, Jasmine HERTZOG
      • SCIENCES ANALYTIQUES
        Apport de l’analyse potéomique à l’étude des cheveux de momies
        Margaux FRESNAIS, Armelle CHARRIÉ-DUHAUT
      • MISE À JOUR DES CONNAISSANCES
        ADN et momies Yakoutes
        Christine KEYSER, Eric CRUBEZY, Bertrand LUDES
      • FICHE D’APPLICATION
        Couplage ETV-ICP-AES, une technique prometteuse
        Christine GLEYZES, Jérôme FRAYRET, Diane BAUCHEMIN, Laurent GIRBAL, Dirk WUESTKAMP, Peter PERZL
Pour recevoir notre revue dans son intégralité, rendez-vous notre site pour découvrir nos offres d’abonnement… au format presse ou au format électronique.