– Dans le numéro 289 de Spectra Analyse –

puce Innovations

 

ELN Un cahier de laboratoire pour les chimistes

Le premier cahier de laboratoire électronique destiné aux chimistes est disponible chez AgiLab. En plus de la tenue d’un cahier personnel et partageable, cette solution offre des fonctionnalités spécifiques telles que le calcul et l’enregistrement des caractéristiques physico-chimiques ou les calculs de rendement réactionnels. Cet ELN a été réalisé en partenariat avec l’éditeur spécialisé en chemo-informatique Chemaxon. Accessible depuis tout type de navigateur, ce nouvel ELN WEB2.0 permet d’enregistrer les schémas réactionnels et les structures moléculaires tels qu’ils ont été élaborés par les chimistes de R&D qui peuvent ainsi garder une trace ordonnée de leurs travaux, qu’ils soient en phase de découverte, d’innovation, d’optimisation ou de transposition. Toutes les informations structurales et associées sont rassemblées dans la base de données centralisée de cet ELN. Elles peuvent y être recherchées en fonction de droits définis. La solution ELN Agilab permet d’optimiser les collaborations et de capitaliser le travail pour, au final, transformer l’information chimique recueillie en connaissances partagées autours des projets du laboratoire.

www.agilab.fr – Renaud Acker – T: +33(1) 83.64.42.48

 
GESTION Intergiciel pour laboratoire

Avec la quatrième génération de son logiciel médiateur (intergiciel ou middleware) destiné aux laboratoires, Roche Diagnostic France vise à offrir de véritables outils de décision et de gestion optimisée aux laboratoires d’analyse. Ce MPL evo2 permet de connecter tous les automates d’un ou plusieurs laboratoires de biologie et d’assurer la validation technique des résultats avec une traçabilité totale des échantillons. Au travers des procédures de communication inter logiciels, il intègre un outil de « Business Intelligence » nommé DeepSee qui offre une aide à la décision en permettant d’élaborer des indicateurs clés de performance à partir de tableaux de bords de l’activité, eux-mêmes créés à partir des données stockées dans la base du MPL evo2 (tubes, analyses, analyseur, contrôle de qualité, temps de rendu de résultats, etc.). MPL evo2 intègre également une version mise à jour, plus performante et plus sécurisée, du système de base de donnée « Intersystem » ainsi qu’un module de traçabilité des boîtes de transport de tube par RFID (PICDI). Enfin, l’ergonomie de son interface a été revue et améliorée. À ce jour, 500 clients dont 100 plateaux techniques sont équipés de MPL et traitent près d’un million de tubes chaque jour en utilisant ce logiciel médiateur.

www.rochediagnostics.fr – Email : eudes.de_villiers@roche.com – Tél. : 04 76 76 31 26

 

PRÉPARATION Pipetage automatique au laboratoire

La station Biomek 4000Destinée au traitement intelligent des liquides en fonction des processus, la station de pipetage Biomek 4000 de Beckman Coulter Life Sciences offre une automatisation intelligente et adaptable. Grâce à son concept modulaire, son vaste plan de travail à outils interchangeables peut passer de 8 positions en version standard, jusqu’à 12 positions en version étendue. Ses nouveaux outils de pipetage multi et mono canaux de 1 000 µL offrent une productivité supérieure, notamment pour la réalisation de tests impliquant des volumes supérieurs à 200 µL. La création des méthodes est simplifiée par de puissantes fonctionnalités de modification et la disponibilité de la plupart des fonctions de pipetage lors des étapes de transfert et de combinaison. Son logiciel de commande intègre des méthodes de pipetage optimisées quels que soient les liquides. Son interface simple et intuitive affiche des icônes utilisées pour piloter le traitement des liquides, le déplacement du matériel et le contrôle des dispositifs externes. Des menus de manipulations standards, comme les transferts de liquide, les dilutions en série ou les colorations cellulaires, guident l’utilisateur dans la réalisation de ses programmes tandis que la configuration PCR intégrée automatise les réactions dans des micro plaques 24 ou 96 puits. Des modules complémentaires ajoutent encore de la flexibilité à cette station qui peut être intégrée sous une enceinte d’isolation.

 

www.biomek4k.com/french/ – Beckman Coulter France S.A.S – Villepinte – 95942 Roissy CDG Cedex – Email : Beckman_france@beckman.com – Tél : 01 49 90 90 00

 

PURIFICATION Une résine optimisée pour anticorps monoclonaux

La nouvelle résine Eshmuno® CPX de Merck Millipore est un échangeur fort à cations qui est optimisé pour les étapes intermédiaires ou de polissage de purification des anticorps monoclonaux. Basée sur la technologie « tentaculaire » de Merck Millipore, laquelle a été éprouvée avec les résines Eshmuno® et permet de bénéficier d’interactions en de multiples points, dote cette résine CPX d’une excellente efficacité de séparation des monomères/agrégats d’anticorps monoclonaux. Présentant une forte capacité de liaison dynamique des IgG, elle est efficace sur une large plage de pH et de conductivité, ce qui garantit une grande stabilité du procédé et donc une haute productivité de purification, notamment au niveau des étapes situées en aval des bioprocédés. Parmi elles, les étapes intermédiaires et de polissage de la purification comporte la difficulté de l’élimination sélective, même en présence de fortes concentrations. En effet, certaines impuretés, comme les agrégats et certaines protéines de la cellule hôte, présentent souvent des caractéristiques semblables à celles de la molécule cible. Selon son fabricant, la résine Eshmuno® CPX se montre efficace, même dans ces conditions et pour divers types de biomolécules. Associée à des billes de 50 µm à base de polyvinyle-éther hydrophile, cette résine permettrait l’élimination des impuretés indépendamment des tailles et des flux.

www.merckmillipore.com

 

ROBOT Préparation automatisée d’échantillons environnementaux

Les robots Speedy de Zinsser Analytic offrent une automatisation complète ou partielle et personnalisée des protocoles d’extraction et d’isolement jusqu’à la mise à disposition finale des flacons dans leur portoir de passeur automatique. À partir d’une base commune, ces robots peuvent être assemblés à façon, en collaboration avec les ingénieurs de la société Zinsser. Ils sont capables d’effectuer automatiquement des préparations d’échantillon longues et complexes comme c’est le cas dans les analyses environnementales. Ils assurent pesées, additions de divers solvants et d’échantillons standards, agitations multiples, dilutions, centrifugations, dépôts sur cartouche préalablement préparée, élutions gravimétriques ou par pressions positive/négative, évaporations et conditionnements en tubes vissés/scellés et étiquetés. Assurant une traçabilité sans faille, ils sont indispensables dans les protocoles de surveillance de l’environnement qui impliquent le traitement journalier d’un très grand nombre d’échantillons en spectrométrie de masse. Modulaires et évolutifs, les robots SPEEDY sont de tailles variées allant de 90 cm a 300 cm selon les demandes. Ils s’adaptent aux cadences, modestes comme élevées, et peuvent être aussi la base de vrais couplages en ligne avec un système analytique.

www.zinsser-analytic.com – Michel Serralunga – Email : M.Serralunga@zinsser-analytic.com – Tél. : +33(0) 6 70 85 83 30

 

 

ULTRA VIDE Moniteur de vide en ligne

La sonde HAPR HALO 201 MBE s'insère dans une brideMontée sur une bride de type CF, le détecteur HALO MBE de la société Hiden assure un contrôle en ligne de la qualité du vide des circuits utilisés dans de nombreux procédés industriels. Sans ce dispositif, ce contrôle impliquait la fabrication et la gravure de films minces qui pouvaient, par condensation, introduire de l’humidité dans le spectromètre de masse utilisé. Conçu à l’origine pour des applications d’épitaxie par jet moléculaire, cette sonde comporte une surface d’ionisation sensible qui est totalement enveloppée, de façon à prévenir des dépôts aléatoires, d’où une excellente neutralité de la sonde. De plus, la limitation de ses matériaux constitutifs à l’acier inox, le molybdène et l’aluminium minimise le risque de contamination dans des environnements agressifs. Sa plage de mesure s’étend de 1 à 200 uma pour la mesure de tous les gaz et contaminants courants. Ces différents modes opératoires lui permettent d’identifier les espèces présentes, de détecter les fuites et d’analyser les processus. Pouvant être dotée d’interfaces de communication diverses, elle est servie par MASsoft Professional, un logiciel de contrôle intuitif et à multiples niveaux offrant à la fois une vue d’ensemble et des fonctionnalités avancées destinées au spécialiste du vide.

 

www.HidenAnalytical.com – Email : info@hiden.co.uk

 

 

MICROBIOLOGIE L’ensemenceur facile

L'ensemenceur Easy Spiral Dilute de IntersciencesLe dilueur en série et ensemenceur automatique easySpiral® Dilute de la société INTERSCIENCE est le premier appareil de ce type. Il apporte la traçabilité des opérations de dilution-ensemencement tout en autorisant des cadences de 5 dilutions au 1/10e en série avec un ensemencement allant jusqu’à 6 log de dilution sur une boite. Résultat : pour un échantillon comprenant de 30 à 1 x 1012 bactéries, plus aucune dilution manuelle n’est nécessaire et l’ensemencement est automatique. L’easySpiral® Dilute permet la dilution en série jusqu’à 10-5 avec une précision typique de 0,5% et un ensemencement automatique standardisé de 30 à 1000 millions de UFC/mL comptable, sur une seule boite de Pétri avec 4 modes possibles. Parmi ces derniers, les nouveaux modes brevetés « en cercle » et « en masse » permettent de 3 à 6 dilutions sur une seule boite de Pétri. Grâce à son système de bras très rapides, il effectue un cycle complet  en 133 s, autorisant des gains en temps  et en consommables de 50 %. Le système de désinfection breveté « Overflow » du capillaire/stylet exclu tous risques de contamination croisée. Son logiciel de contrôle easySpiral offre la possibilité de personnaliser les volumes des ensemencements de 10 à 1 000 microlitres.

 

www.interscience.fr – Suzanne Jalenques – T. + 33 (0)1 34 62 62 61 – F. + 33 (0) 1 34 62 43 03 – Email : press@interscience.fr

 

 
 


CAPTEUR Potentiel d’oxydo-réduction

Les capteurs Hamilton pour le potentiel Redox de l'eau et des produits alimentaires et pharmaceutiquesGrâce aux deux capteurs EasyFerm Plus ORP et Polilyte Plus ORP, il est désormais possible d’utiliser également des capteurs Arc pour mesurer le potentiel d’oxydo-réduction. Reconnus dans le domaine de la surveillance et de la commande de procédés industriels, les capteurs Arc de Hamilton sont polyvalents et mesurent avec précision différents paramètres physico-chimiques (pH, le potentiel redox, la teneur en oxygène, conductivité, etc.). Ces deux nouveaux capteurs de potentiel redox génèrent une tension en fonction des substances présentes dans la solution. Le capteur Polilyte Plus ORP permet un contact direct entre l’électrolyte et la solution grâce à deux diaphragmes en forme de « pores » (« Single Pore »), sans risque d’obturation. Il est principalement utilisé dans l’industrie chimique et dans le traitement de l’eau. Le capteur EasyFerm Plus ORP est quant à lui utilisé dans la biotechnologie, l’agroalimentaire et l’industrie pharmaceutique. Le système de référence pré-pressurisé prévient de l’obturation du diaphragme céramique et l’anneau en platine sert à mesurer le potentiel. La plage de mesure du potentiel d’oxydo-réduction est de ±1500 mV, avec une répétabilité de ±0,5 mV à 25 °C. Les systèmes Arc de Hamilton garantissent des procédés optimisés.

 

www.hamilton.ch – Tél. : +41 (0)81 660 67 41 – Email : MNipius@hamilton.ch

 

 

PESÉE Microbalance pour caractériser les matériaux

L'analyseur thermogravimétrique TGA 1 de Mettler-ToledoLe nouvel analyseur thermo-gravimétrique de Mettler Toledo permet une caractérisation plus aisée des plastiques, élastomères et de plusieurs autres types de matériaux. Hautement sensible, ce TGA1 est le seul analyseur de cette catégorie à offrir des mesures avec une résolution en continu allant jusqu’à 50 millions de points et dans une gamme allant de 0,1 µg à 5 mg de masse d’échantillon. Au cœur de cet analyseur se trouve une cellule à micro balance dont la précision a fait la réputation de la marque : anneaux d’étalonnage et four horizontal internes, ce dernier minimisant les turbulences et permettant de purger les gaz de la chambre. Ils permettent des mesures de caractérisation des matériaux avec un haut degré d’exactitude. L’une des applications étant la détermination du taux d’humidité de matériaux sensibles, permettant de raccourcir les temps de traitement des chaînes de fabrication et améliorant leur productivité d’autant. La conception modulaire de ce TGA 1 augmente sa flexibilité. Sa plage d’utilisation en température allant de 20 à 1100°C et sa taille étant compatible avec celle de fours ou de creusets, cet analyseur gravimétrique peut être mis en œuvre dans un grand nombre d’applications nouvelles. Il est servi par le logiciel STAR® capable d’effectuer une analyse rapide des résultats.

www.mt.com/ta-news – Tél. : +41 44 806 7711

 

 

puce Actualités

SOCIÉTÉ Partenaire japonais pour les micro ARN

PartnerChip, entreprise proposant des services dans le domaine de la génomique et du diagnostic, a signé un accord avec la société japonaise Toray Industries Inc. afin d’élaborer une plate-forme innovante d’analyses de micro ARN. Capables de provoquer l’arrêt de l’expression d’un gène, ces molécules sont des régulateurs post-transcriptionnels considérés comme des cibles thérapeutiques ou comme une nouvelle classe de micronutriment. La technologie 3D-Gene™ proposée par Toray Industries Inc. utilise un design de puces permettant d’accroître nettement la sensibilité, la spécificité et la reproductibilité des expériences menées. Cette nouvelle approche sera utilisée pour favoriser l’établissement de « profils micro ARN » à partir d’échantillons de tissus ou sérums. Ces profils permettront par exemple d’identifier de nouveaux biomarqueurs dans les cancers ou d’autres pathologies complexes. Les puces 3D-Gene™ qui offrent une résolution augmentée, sont particulièrement intéressante pour les échantillons contenant peu de micro ARN. PartnerChip sera donc à même de proposer cette technologie aux chercheurs européens – laboratoires de recherche académiques, aux sociétés de biotechnologie et aux industries pharmaceutiques, cosmétiques ou agroalimentaires – sur la base de ses prestations de services utilisant des biopuces.

 

www.partnerchip.fr – www.3d-gene.com

 

SOCIÉTÉ Spectromètres sur roues

Les trois sociétés AB SCIEX, Phenomenex et Peak Scientific avaient affrété un camion de démonstration embarquant leurs dernières solutions LC/MS/MS pour aller au devant de leurs clients. Les appareils, comme le 4500 QTRAP ou le 6500 Triple TOF d’ABSCIEX couplés au micro LC d’Eksigent, ont ainsi fait le tour des États-Unis au cours de l’année qui se termine et le camion-laboratoire a traversé l’océan pour commencer en novembre dernier et en Espagne (Barcelone – EBF Conference), puis à Toulouse, une grande tournée européenne qui se poursuivra en 2013. Rendez-vous est pris pour le point d’orge de la tournée, au symposium de spectrométrie de masse de Berlin, le 9 avril prochain. À chaque étape, les spécialistes d’ABSCIEX et de Phenomenex – en compagnie de ceux de Peak Scientific, fournisseur de gaz de laboratoire – analyseront les échantillons des visiteurs. Ils s’entretiendront avec les scientifiques et les curieux de découvrir devant de tels instruments, les pratiques des uns et des autres. Les responsables de ce  MASS-tastic Voyage tablent sur les changements réglementaires intervenant sur le vieux continent pour transformer cette démonstration en parts de marché supplémentaires. De janvier à avril, ce camion laboratoire traversera notamment Berlin, Budapest, Copenhague, Genève, Madrid, Milan, Vienne et Zurich.

www.phenomenex.comwww.absciex.comwww.peakscientific.com

http://www.youtube.com/watch?v=1lTqavuvrXg

 

 

 

PROFESSION Plate-forme nanosécurisée pour l’INERIS

Afin de renforcer son expertise et sa recherche sur les risques liés aux nanotechnologies, l’INERIS a lancé la réalisation, en Picardie à Verneuil-en-Halatte (Oise), d’une plate-forme nano-sécurisée dédiée à la métrologie et à la caractérisation des potentiels de danger des nanomatériaux dans le cadre de la sécurité industrielle. D’une superficie de 400 m2, cette infrastructure se compose de quatre laboratoires et de locaux à empoussièrement en nanoparticules contrôlé. Elle est dédiée à la métrologie des nanomatériaux et à la caractérisation des potentiels de danger des substances chimiques, en particulier dans le cadre de la sécurité des procédés industriels. Elle doit permettre d’étudier : les paramètres de sécurité (inflammabilité, explosivité…) des nanoparticules ; le potentiel d’émission de ces dernières par des matériaux tout au long de leur cycle de vie; le développement d’outils de métrologie et de caractérisation adaptés ; le comportement de nanomatériaux pulvérulents ; la qualification et la certification des Meilleures Techniques Disponibles (MTD) de protection des opérateurs. L’ensemble, qui devrait être opérationnel au premier trimestre 2014, sera mis à  la disposition des partenaires scientifiques de l’Institut et des industriels. Cet équipement complétera le « labex » SERENADE qui porte sur la conception de nanomatériaux innovants, durables et sûrs.

www.ineris.fr – Aurélie Prévot – Tél. : 03 44 55 63 01

 

 

 

PROFESSION Excellence scientifique et entrepreneuriale

Le prix Jean Jephargnon 2012 a été attribué au projet SelfPhase porté par Emmanuel Fort, enseignant-chercheur à l’Institut Langevin (ESPCI-Paris Tech). Ce prix récompense chaque année un projet d’innovation technologique dans les domaines de l’optique et de la photonique avec un fort potentiel de développement commercial. C’est le cas du projet SelfPhase qui vise le marché global de la microscopie photonique et en particulier celui de la biologie. Ce projet introduit un nouveau principe d’imagerie optique permettant d’atteindre une résolution nanométrique. Breveté, ce principe peut s’appliquer dans presque tous les domaines de la microscopie optique, de l’imagerie cellulaire à la tomographie tissulaire pour le diagnostic médical. Il peut être associé à différentes configurations de microscopie et donc décliné en une gamme étendue de produits. Une start-up est en gestation afin de procéder au transfert technologique. Le comité d’organisation du prix a remis un chèque de 10 000 € à Emmanuel Fort et l’assistera dans la mise en œuvre de ce projet innovant. Comme pour les précédents lauréats, ce prix sera sans doute un élément déclencheur pour démarrer les développements de SelfPhase.

 

www.prixjeanjerphagnon.org

 

SCIENCE La plus petite chambre de réaction du monde

la superposition des cones de Taylor constitue une chambre de réaction femtométriqueUtilisant le cône de pulvérisation d’un electrospray d’ionisation de spectromètre de masse, une équipe de scientifiques néo-zélandais, autrichiens et britannique a créé une chambre de réaction d’un volume de mélange pouvant être exprimé en femtolitres (million de milliardièmes de litre – 10-15 L). Les chercheurs ont juxtaposé deux cônes de Taylor produits par deux capillaires d’électrospray de 4,5 µm de diamètre et injectant des espèces qui réagissent entre elles. Ils ont fabriqué un canal métallisé circulaire, qu’ils ont scindé en deux, vérifiant la superposition des cônes de Taylor par l’injection de molécules de colorants. Ce petit volume étant couplé à un spectromètre de masse, ils ont pu y réaliser une réaction de complexation entre la vancyomycin (molécule utilisée en chimiothérapie) et son peptide cible au sein de la cellule. Le spectromètre montrait que la réaction avait eu lieu, et en un temps record de quelques dizaines de microsecondes. Cette expérience montre que non seulement, ces cônes peuvent servir à étudier des réactions à l’échelle du milieu intra cellulaire, mais encore que l’électro-ionisation peut être réalisée à partir de plusieurs capillaires, le second canal pouvant servir à injecter des molécules témoins pouvant prouver les propriétés chimiques de l’échantillon.

 

Lewis P. Mark, Matthew C. Gill, Marek Mahut and Peter J. Derrick, “Dual nano-electrospray for probing solution interactions and fast reactions of complex biomolecules”, Eur. J. Mass Spectrom. 18(5), 439–446 (2012), doi: 10.1255/ejms.1198 – Email : p.j.derrick@massey.ac.nz

 

 

SCIENCE Les plantes ont le sens de la ligne droite

A chaque instant, les végétaux effectuent des mouvements imperceptibles qui leur permettent de rectifier les effets de la gravité et du vent. C’est la conclusion d’une collaboration entre des chercheurs de l’INRA et du CNRS qui ont mis en évidence la perception des plantes de leur propre courbure. Ce travail qui permet de mieux comprendre comment les arbres forestiers restent droits au fil des ans, fournit de nouvelles pistes pour l’amélioration génétique de la forme des troncs ou de la résilience à la verse des cultures. Ce contrôle postural est rendu possible par des mouvements actifs, sous l’effet moteur de la croissance différentielle ou de bois de réaction. Grâce à cette découverte, les chercheurs ont proposé et validé un modèle mathématique universel reproduisant le contrôle complet des mouvements de redressement sur 11 espèces de plantes à fleurs terrestres, et sur des organes allant de la minuscule germination du blé à des troncs de peupliers. Ce modèle montre que le caractère contrôlant la dynamique du mouvement et la forme finale de la plante est un ratio entre sa sensibilité à la gravité et sa sensibilité proprioceptive, et que ce ratio doit être ajusté à la taille de la plante.

 

 

Bastien R., Bohr T., Moulia B. et Douady S., “A unifying model of shoot gravitropism reveals proprioception as a central feature of posture control in plants“, PNAS December 11, 2012, doi: 10.1073/pnas.1214301109

bruno.Moulia@clermont.inra.frstephane.douady@univ-paris-diderot.fr

 

 

 

puce Également dans Spectra Analyse n° 289

 

Interview
• Comprendre l’essence de la matière par la spéciation des métaux dans les sciences de la vie, des matériaux et de l’environnement
Olivier Donard
• La double compétence managériale et ses promesses
Arsia Amir-Aslani
Stratégies pour l’innovation
La communication et les marchés financiers : un enjeu central pour la gouvernance des firmes de biotechnologie cotées
Nacer-Eddine Sadi, Julia Phillips, Arsia Amir-Aslani
 
Technique instrumentale
La spectrométrie d’absorption atomique par électrothermie : une technique d’analyse simple pour la détermination de l’indium dans les sols contaminés
Christophe Waterlot, Francis Douay, Fabien Daurangeon
Techniques instrumentales
• Les logiciels de gestion de laboratoire (LIMS) en 2012
La rédaction
Fiche d’application
Alternatives à l’utilisation des CFC pour l’analyse de l’eau par infrarouge à transformée de Fourier
Ben Perston

 

puce Également dans Spectra Analyse n° 288

 

Manifestation
29ème Symposium de Montreux sur le couplage LC/MS
Patrick Arpino
Interview
• Une démarche renouvelée d’innovation ouverte
Michel Mariton – CEO HORIBA Jobin-Yvon
Stratégies pour l’innovation
Les marchés financiers et le secteur des biotechnologie
Nacer-Eddine Sadi, Maria Theodosiou, Arsia Amir-Aslani
Sciences Analytiques
• Protéomique et agro-alimentaire
Hélène Rogniaux, Florent Grimaud, Mireille Faurobert, Sandra Denery, Marie-Cécile Alexandre-Gouabau, Véronique Planchot, Jacques Guéguen, Colette Larré, Didier Marion
Interview
• Garantir la sécurité alimentaire, Agrifood GPS
Michèle Lees
Analyse industrielle
• Profiling des produits alimentaires par RMN 1H haute résolution : état de l’art et perspectives
Eric Jamin
Sciences Analytiques
• Détection de compléments alimentaires adultérés par Résonance Magnétique Nucléaire
Véronique Gilard, Stéphane Balayssac, Robert Martino, Myriam Malet-Martino
Fiche d’application
Caractérisation de polymorphes avec le module Raman du spectromètre Thermo Scientific iS50
Patrick Bernard-Moulin

 

Pour recevoir notre revue dans son intégralité, rendez-vous sur notre site,
pour découvrir nos offres d’abonnement au format presse ou au format électronique.
Vente d’articles originaux ou de numéros complets de Spectra Analyse : Achat direct

 
puce Manifestations
SLAS 2013
12-16 janvier
Orlando, FA USA
http://www.slas2013.org/
LABORAMA 2013
14-15 mars
Groot-Bijgaarden – Bruxelles, Belgique
http://www.laborama.be/fr/udias
PITTCON
17-21 mars
Philadelphia, PA USA
http://pittcon.org/
EuroMedlab 2013 – 21th IFCC-EFCC
19-23
mai
Milano, Italie
http://www.milan2013.org/
Forum Labo – Biotech
4-7 juin
Paris, France
http://www.forumlabo.com/
SPECTRATOM 2013 – ICASS
25-28 juin
Mont Tremblant, Québec – Canada
http://www.csass.org/SpectrAtomInfoGenerales.html
EuPA – SMAP 2013
14-17 octobre
Saint-Malo, France

_________________________________________________

La Newsletter Spectra Analyse est une publication des éditions PCI
176, rue du Temple – 75003 Paris
Tél. : 01 44 59 38 38    –    Fax : 01 44 59 38 39
www.editions-pci.compci@editions-pci.fr